FILMER ET MONTER AVEC UN SMARTPHONE

Filmer et Monter une Vidéo Professionnelle avec un Smartphone.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Vous voulez filmer et monter avec un smartphone ? Voici les accessoires et les logiciels qui permettent d'obtenir un résultat professionnel.

Aujourd’hui, nous nous déplaçons toutes et tous avec, en permanence, une caméra dans notre poche. Cette caméra c’est celle de notre smartphone. Certes, tout le monde peut filmer et monter avec un smartphone, puisque les marques offrent à leurs utilisateurs des applications natives et, la plupart du temps, intuitives pour le faire. Néanmoins, si vous souhaitez obtenir un résultat « propre » et fidèle à ce que vous avez en tête, vous devrez probablement équiper votre smartphone avec de nouveaux accessoires et de nouvelles applications…

Avant de commencer, je tiens à préciser que les liens de cet article ne sont pas des liens affiliés 😉

Les supports

Même si les smartphones possèdent une technologie de stabilisation optique, celle-ci est loin d’être suffisante. Afin d’avoir des plans réellement fixes ou fluides, vous devrez utiliser un ou plusieurs supports (en fonction de vos besoins).

Si vous vous intéressez à la vidéo, il y a de fortes chances pour que vous possèdiez déjà un trépied photo ou caméra… Bonne nouvelle ! Les différents supports dédiés aux smartphone peuvent se fixer dessus.

Un trépied de table

Le petit trépied de table est extrêmement pratique et léger. Personnellement, j’utilise le Zeadio Ergonomique Pivot version professionnelle et, pour l’instant j’en suis très satisfaite. On peut l’utiliser comme poignée ou comme mini trépied. Vous pourrez également n’utiliser que la tête de fixation et la visser sur un trépied photo ou sur un gorillapod. Ce trépied est léger, facile d’utilisation et relativement bon marché (environ 16 €).

Un rig

Un rig est une sorte de cadre qui vous permet de fixer votre smartphone en son centre, ainsi que de multiples accessoires sur le dessus. Un rig se tient sur les côtés, ce qui permet de contrôler facilement le smartphone avec les pouces.  Tout comme le trépied de table, vous pourrez également poser votre rig sur un trépied photo ou autres solutions possèdant le bon système de fixation. En entrée de gamme, je vous conseille le ULANZI U-rig Pro qui coûte environ 19 €.

Un stabilisateur (gimbal)

Soyons clairs, si vous ne souhaitez faire que des interviews, alors oubliez le stabilisateur. Dans la grande majorité des cas, il vous sera impossible d’y fixer des accessoires et donc, par la force des choses, un micro…

Le stabilisateur est un accessoire dont je suis littéralement fan. Il permet de rendre les plans beaucoup plus cinématiques, plus doux, plus fluides… Bref plus beaux.

La plupart des stabilisateurs vous permettront également de réaliser des timelapses ou de programmer un mouvement… voire de faire les deux à la fois. Le stabilisateur est donc un accessoire qui va vous permettre de donner vie à vos idées créatives et tout cela avec un budget relativement raisonnable, puisque le DJI Osmo Mobile 3 est disponible à 109 € et le Zhiyun Smooth 4 à 129 €.

Un petit tips : vous pouvez visser votre stabilisateur à un pied photo ou caméra et créer encore plus de mouvements…

Les objectifs (lentilles)

Alors non, vous ne pourrez pas démonter votre smartphone pour en retirer l’objectif et le remplacer par un autre. Les objectifs pour smartphone sont bel et bien différents des objectifs d’appareils photo. Il s’agit en fait de petits « objectifs » qui vont créer un jeu de lentilles afin de modifier la « perception » de l’objectif de votre smartphone. Tout cela est assez (très) technique et je dois avouer que les cours d’optique n’étaient pas mes préférés lorsque j’étais en école de ciné…

Vous pourrez donc utiliser plusieurs focales allant du fish eyes à la macro, en passant par le grand angle et le téléobjectif. Bref, quels que soient vos besoins, vous devriez trouver l’objectif qui vous convient.

Personnellement, j’utilise l’objectif Grand Angle HD 4K + Macro de chez Rhinoshield qui comme son nom l’indique est un double objectif. En séparant les deux moitiés du Grand Angle vous obtenez un objectif macro. J’adore cet objectif qui se fixe rapidement à mon smartphone grâce à la (magnifique et indispensable…) coque de la marque.

Par contre, c’est un peu frustrant de ne pouvoir avoir que ces focales, puisque la marque n’en propose pas plus… Du coup, je me suis tournée vers Pixter qui propose une gamme pro complète et de qualité. Pour l’instant, je n’ai pu tester que leur Téléphoto Pro et je le trouve vraiment performant.

Bon alors soyons clair, autant au niveau des accessoires de support je vous conseillais des entrées de gamme afin que vous puissiez les tester et voir ceux que vous préfériez, autant pour les objectifs je vous déconseille fortement les offres du style « 10 objectifs pour 20 € ». Mieux vaut vous contenter d’un bon objectif que d’en avoir 10 mauvais. Il en va de la qualité de votre image !  Ce principe est valable également pour les appareils photo. Pour un budget donné, mieux vaut investir plus d’argent dans un objectif de haute qualité que d’avoir le dernier boîtier hyper performant et un objectif bas de gamme…

Alors pour quelles raisons pourriez-vous avoir besoin d’autres objectifs que ceux déjà présents sur votre smartphone ? Eh bien, si vous travaillez dans l’immobilier, par exemple, vous pourriez avoir besoin d’un très grand angle, voire d’un fish eyes pour présenter correctement les pièces même si vous avez peu de recul. Autre exemple, si vous voulez présenter des produits, peut-être qu’un objectif macro vous serait utile pour en filmer les détails ou les finissions…

Les micros

Saviez-vous qu’un son de mauvaise qualité peut rendre votre vidéo irregardable ? Combien de fois, êtes-vous arrivés sur une vidéo Youtube et avez vous arrêté votre visionnage au bout de quelques secondes à cause du son ?

Le micro de votre smartphone peut être suffisant pour les ambiances sonores, mais pas pour enregistrer une interview ou un dialogue. Oubliez également votre kit main libre, pour avoir fait le test avec les écouteurs filaires de chez Apple, leur utilisation n’est pas adaptée à une production audiovisuelle. Est-ce que ça passe… Oui. Mais le but ici n’est pas de faire quelque chose qui « passe » mais quelque chose de professionnel…

Vous aurez donc ici le choix entre des micros canons et des micro-cravates. Si vous ne pouvez vous en offrir qu’un seul et que votre but est de pouvoir réaliser des interviews, je vous conseille d’investir dans le micro-cravate, puisque, comme je vous l’ai dit précédemment, le micro intégré peut suffire pour avoir quelques ambiances sonores par-ci par-là…

Là où cela devient un peu compliqué, c’est lorsque vous avez un IPhone munit d’une prise Lightning. En effet, il existe peu de micros disposant directement de cette connectique… Mais pas de panique, il vous suffira de vous fournir un adaptateur Lightning vers mini-jack (10 € chez Apple).

Si vous faites déjà de la vidéo, vous avez probablement un micro externe mini-jack… Peut-on le brancher également sur un smartphone ? Eh bien, oui. Mais attention, pas directement… En effet, il existe plusieurs sortes de prises mini-jack, à savoir TS, TRS et TRRS. Un micro pour DSLR (petit nom anglais des appareils photos reflex) est en TRS. Vous pouvez le voir en comptant les anneaux positionnés sur la prise. Les prises TRS en possèdent deux alors que les TRRS en possèdent trois. Et justement, les smartphones fonctionnent avec des prises TRRS… Il vous faudra encore une fois vous procurer un adaptateur TRS à TRRS (environ 10 euros). Et donc si vous souhaitez brancher un micro TRS sur un IPhone vous devrez relier votre micro à l’adaptateur TRS-TRRS, puis cet adaptateur à l’adaptateur Lightning-Mini-jack, et enfin reliez le tout au le smartphone !

Mais partons du principe que vous ne possédez pas de micro et voyons quelles sont vos options…

Les micro-cravates

Le micro-cravate est parfait pour les interviews face caméra. Il va isoler la voix de votre interlocuteur du bruit ambiant. Il va également la rendre plus agréable à écouter. Le micro-cravate est un petit micro discret qui se fixe aux vêtements (à la cravate par exemple ;-)) de l’interviewé.

Attention, il faut éviter que le micro frotte contre le vêtement ou tape dans un bijou (comme un collier par exemple), sinon vous aurez des bruits parasites qui peuvent rendre votre interview inutilisable…

Vous trouverez des micros à tous les prix, et en principe, au plus ils seront chers au plus ils seront performants. Mais si vous débutez, je vous conseille le Boya BY-M1, qui est celui que j’utilise, et qui coûte un peu moins de 20 €.

Le gros problème des micro-cravates c’est leur fil. Et même si celui du Boya BY-M1 mesure 6 mètres, vous resterez attachés à votre interviewé… Pour les interviews posées, ce n’est pas très grave, mais si vous voulez suivre quelqu’un dans ses actions, ça va vite devenir compliqué… Une solution existe, c’est le RODE Wireless Go. Qu’est-ce que c’est ? Tout simplement un micro sans-fil ultra compact et ultra léger. D’un côté, vous avez le récepteur que vous branchez à votre smartphone et de l’autre un émetteur que vous clipsez sur les vêtements de l’interviewé. Ce qui est vraiment génial, c’est que l’émetteur possède une entrée pour brancher votre micro-cravate habituel, mais qu’il possède également son propre micro intégré ! Pour être franche, j’ai découvert ce produit dans des vidéos de tests techniques sur Youtube (oui, c’est mon petit côté geek…) dans lesquelles il était présenté pour être utilisé avec des DSLR. Mais après quelques recherches, j’ai découvert que certains l’utilisaient également avec leur smartphone… Non, je ne vais pas vous réexpliquer l’histoire des adaptateurs (si vous l’avez raté, elle est dans le chapitre juste au-dessus…), je vous ai déjà assez ennuyé avec ça… Si ce produit vous intéresse, sachez qu’il coûte 175 € et que j’ai moi-même hâte de l’essayer !

UPDATE : Saramonic a sorti un récepteur pour ses micros sans fil. Il se nomme Saramonic Blink 500 RXDi et il permet de réceptionner le son grâce à une prise lightning (format des prises Iphone). Son gros avantage est qu’il est tellement compact qu’il peut être utilisé même avec un gimbal ! Niveau prix, il vous faudra débourser environ 110 € pour le récepteur seul (vous devrez ensuite investir dans un ou plusieurs micros).

Les micros canons

Vous voyez tous de quoi je parle, il s’agit des micros un peu longs que l’on retrouve sur les caméras, ils sont souvent munis d’une protection contre le vent appelée « bonnette ». Ils permettent d’enregistrer le son qui est face à la caméra. Ainsi, si vous filmez quelqu’un et qu’une voiture passe derrière vous, vous l’entendrez, mais moins qu’en réalité. Tout simplement, parce que le micro capte les bruits provenant d’une zone limitée, alors que vos oreilles captent les sons à 360 degrés.

Si vous souhaitez réaliser des vlogs, je vous conseille de vous tourner vers ce type de micro. Vous pourrez ainsi avoir une bonne qualité sonore très rapidement, puisqu’il vous suffira de tourner le micro vers ce qui vous intéresse pour l’enregistrer.

J’ai une bonne nouvelle pour les utilisateurs d’IPhone, à savoir qu’il existe un micro canon qu’ils peuvent brancher directement sur leur smartphone, puisque celui-ci est équipé d’une prise lightning : le Microphone VideoMic Me-L  de RODE.

Je n’ai pas investi dans un micro canon, puisque j’en avais déjà un pour mon DSLR et que j’utilise donc celui-ci avec les adaptateurs nécessaires… De fait, je ne préfère pas vous en conseiller un en particulier, mais sachez que le choix est très vaste et que vous devriez donc trouver votre bonheur assez facilement.

Le retour son

Après c’est pas obligé, mais oui, c’est sûr que c’est mieux d’entendre ce qu’on fait quand même… Mais je le branche où mon casque ?!?

Alors, tout d’abord, il est intéressant de savoir que si vous avez opté pour le Rode Wireless Go ou le VideoMic Me-L (également de chez Rode), ces deux produits offrent une prise casque à l’arrière du récepteur pour l’un et à l’arrière du micro pour l’autre. Après soyons honnêtes, peu de micros proposent une sortie casque… Il faut donc trouver une autre solution.

Et cette solution qu’est-ce que c’est ? Je vous le donne en mille : un adaptateur ! Pour les IPhones disposant d’une prise lightning, vous avec le Rode SC6-L et pour les autres smartphones le Rode SC6. Et là, vous vous dites que c’est bien pratique de pouvoir brancher un casque et un micro sur une seule prise… Mais, vous n’avez encore rien vu ! Car ce n’est pas un micro que vous pourrez brancher, mais bien deux ! La classe quoi…

Les applications

Certes, vous pouvez tourner et monter avec les applications intégrées de votre smartphone, mais vous serez vite bloqués par la limite des fonctions disponibles… Par exemple, la plupart des smartphones (pour ne pas dire tous) ne filment qu’en 30 ou 60 images (NTSC), or en France le format de tournage est de 25 images (PAL). Saviez-vous que si vous utilisez un stabilisateur (gimbal), la stabilisation numérique de votre smartphone peut créer des effets indésirables à l’image, et que vous devrez donc la désactiver en passant par une application de tournage ? Et ce ne sont là que quelques exemples de l’utilité de passer par une application autre.

Avant de découvrir les applications que je vous conseille d’utiliser quelques conseils de base :

  • Avant le tournage, vérifiez que votre smartphone et votre application sont à jour.
  • Pensez à charger votre batterie et à libérer de l’espace de stockage.
  • Au moment du tournage, mettez votre téléphone en mode avion.
  • Verrouillez l’orientation de votre écran (surtout si vous aimez faire des plans qui tournent à 360°…)

FiLMiC Pro

C’est tout simplement la meilleure application de tournage professionnelle pour smartphone !

Elle est disponible sur IPhone et sur Android. Malheureusement, il semblerait qu’il y ai quelques bugs sur certaines marques d’Android… En cas de doutes, vous pouvez tester la compatibilité de votre smartphone avec l’application grâce à FiLMiC Pro Evaluator.

Pourquoi FiLMiC Pro est la meilleure application de tournage ? Parce qu’elle permet de contrôler tous les paramètres de l’image mais également de visualiser et de régler le son… Vous pouvez tout contrôler avec précision. Je vous ferai prochainement un article pour vous présenter cette application en détail, mais en bref avec elle vous pouvez :

  • Choisir le format de la vidéo (16:9, 1:1…) et la taille d’enregistrement (de la SD au 4K en passant par la HD)
  • Choisir la fréquence d’enregistrement de 24 à 240 images par seconde (en tout 8 vitesses disponibles dont le 25)
  • Avoir la possibilité de faire des accélérés (et d’en choisir la vitesse)
  • Choisir les réglages audios et utiliser un microphone bluetooth
  • Enregistrer des pré-réglages personnalisés
  • Connecter un stabilisateur (gimbal)
  • Choisir quel objectif de votre caméra vous souhaitez utiliser
  • Régler la mise au point et programmer des bascules de points
  • Régler les ISO et la vitesse d’obturation
  • Régler la balance des blancs
  • Choisir le profil d’image (Natural, Dynamic, Flat, Log V2)
  • Et encore beaucoup d’autres choses…

Cette application est payante, elle est au prix de 16,99 € et si vous voulez avoir accès aux profils de couleurs, vous devrez également investir dans le kit cinematographe (14,99 €). Trés honnêtement, si vous n’êtes pas un amoureux de l’étalonnage, vous pouvez aisément vous passer du kit cinematographe.

LumaFusion ou KineMaster

Ce sont deux solutions de montage pro sur smartphone.

Si vous êtes sur Android, KineMaster est fait pour vous. Si vous êtes sur IPhone, vous avez le choix.

Personnellement, j’utilise LumaFusion. À vrai dire je ne monte pas souvent sur mon IPhone, car étant monteuse vidéo, j’aime mes raccourcis clavier et de fait monter en tapotant l’écran me frustre un peu. Néanmoins, je dois bien reconnaître que de pouvoir tourner des images, de pouvoir les monter « dans la foulée » et de pouvoir les publier sur les réseaux sociaux, sans quitter son smartphone est quelque chose d’assez pratique.

Là encore, je ne rentrerai pas dans les détails de l’utilisation de cette application (peut-être dans un futur article…). Mais je vais juste vous dire ce que je trouve génial avec Luma Fusion : vous pouvez vous connecter à votre Google Drive, Drop Box ou autre et y récupérer des éléments. Vous pouvez donc être n’importe où dans le monde et avoir accès à vos musiques, votre logo, à l’intro de vos vidéos Youtube…

Vous pourrez acquérir LumaFusion pour moins de 30 €. KineMaster, quant à lui, fonctionne par abonnement mensuel ou annuel (45€ par an environ).

Silence, moteur, action !

Voilà, vous êtes équipés pour faire un tournage professionnel avec votre smartphone. Bien évidemment, vous pouvez utiliser d’autres accessoires tels que les lampes, les filtres à objectifs, etc. Le plus important est que vous déterminiez vos besoins et donc les accessoires qui vont vous servir.

Je vous conseille d’investir en priorité dans un micro, un support et FiLMiC Pro. C’est vraiment la base de votre setup. Les autres accessoires ne sont que des « plus », qui ne seront jamais aussi importants que votre créativité et votre savoir-faire dans la réussite de vos projets.

D’ailleurs si vous avez besoin de tourner une interview, peut-être qu’il vous sera utile de réviser la règle des 180°

J’espère que cet article vous aura aidé. De mon côté, j’ai pris beaucoup de plaisir à le rédiger et à partager toutes ces informations avec vous.

Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à ce blog et je vous dis à bientôt !

Photo Isabelle BeBo

IsabelleBeBo

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jours
Heures
Minutes

Disponible le 17 juin 2020

Voulez-vous que je vous prévienne par email le jour de la sortie ?

Jours
Heures
Minutes

Disponible le 10 juin 2020

Voulez-vous que je vous prévienne par email le jour de la sortie ?

Copiez cette adresse et collez là dans votre agrégateur de flux :

https://www.bebocommunication.fr/feed/

Merci beaucoup et à bientôt !

En cliquant sur « je suis d’accord » ou en poursuivant votre visite sur ce site, vous acceptez les CGU / politique de confidentialité et les cookies nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci. En savoir plus.

Je vous propose deux formes de photographies : les photos « traditionnelles » et les photos « iPhone ».
 
Les photos traditionnelles : Prise de vue avec DSLR.
Les films iPhone : Prise de vue (et retouches) avec un iPhone.
 

Capturer un sourire, sublimer un produit, présenter l’ambiance d’un événement, etc. Les photographies sont le moyen le plus rapide et le plus pérenne de capturer les moments importants de la vie de votre société.

La prise de vue avec un DSLR permet de travailler avec divers optiques et de jouer avec tous les paramètres de réglages (vitesse, ouverture, ISO) afin d’obtenir exactement l’effet voulu.

La prise de vue avec l’iPhone permet un workflow très fluide avec les Réseaux Sociaux. Grâce à l’utilisation de lentilles externes et dédiées, il est possible de simuler l’utilsation  d’objectifs variés. Les applications pro permettent de récupérer un certain contrôle sur les réglages de prises de vue. Et si vous doutez encore de la qualité des photos iPhone, sachez qu’il existe un concours qui récompense chaque année les meilleures photographies prisent avec ce smartphone : l’Iphone Photography Awards (IPPAWARDS). Les photos lauréates devraient vous faire changer d’avis !

LightRoom étant présent et identique à la fois sur ordinateur et sur iPhone, la post-production pourra se faire, dans la majeure partie des cas, indifféremment sur un support ou sur l’autre. Le passage sur ordinateur sera cependant privilégié si des retouches Photoshop, ou Affinity Photo, s’avèrent nécessaires (suppression de petits défauts par exemple).

UTILISATIONS :

Les photos peuvent servir de support pour les publications, les stories, les Social Ads… Vous pouvez présenter un nouveau produit, faire partager un de vos événements à votre communauté, réaliser un tutoriel pour faciliter la prise en main de votre produit, illustrer votre blog ou votre Newsletter, etc.

LOGICIELS :

Retouches : LightRoom, Photoshop, Affinity Photo

Retouches iPhone : LightRoom, PS Express

Photos iPhone : ProCam

RÉFÉRENCES :

Ayant choisi l’option Cinéma Audio Visuel pour le BAC, mon oeil est activement formé à comprendre et construire une image depuis que j’ai 16 ans…

Diplômée de l’ESRA, j’ai eu une formation sur la prise de vue filmique et photographique de deux ans (la troisième année étant mon année de spécialisation en montage).

J’ai poursuivi mon apprentissage de la photographie par une pratique régulière et l’autoformation.

 

Soyons honnête, qui n’a jamais eu une image négative d’une société, simplement car son site internet était mal structuré, utilisait des couleurs criardes ou des éléments qui clignotaient ? Soigner le graphisme de ses supports de communication, c’est soigner sa présentation. Vous n’iriez pas en rendez-vous client habillé·e n’importe comment ? Eh bien, dites-vous que vos Réseaux Sociaux, ainsi que votre Site Internet, ce sont votre image en ligne.

Pour que vos clients vous reconnaissent immédiatement, quel que soit le support de communication que vous utilisiez, il est impératif de vous créer une identité visuelle forte.

C’est dans ce cadre là que je vous propose de créer votre charte graphique. Grâce à elle, vos clients vous reconnaitront en un clin d’œil.

À partir de votre charte graphique, je pourrai ensuite construire vos éléments de communication de manière cohérente. Je vous propose à la fois du graphisme « fixe » et des animations vidéos simples. 

Les graphismes « fixes » peuvent être, par exemple, du flat design, des publications pour vos réseaux sociaux, de la mise en page, etc.

Les animations vidéos peuvent être une animation de logo, une animation de texte, du motion design, du GIF, des Cinemagraphs, etc.

UTILISATIONS :

Le graphisme web offre de nombreuses possibilités d’utilisations. Il est possible de créer des bannières publicitaires, des newsletters, et plus largement, tous les éléments visuels de votre site, de votre blog et de vos pages sur les Réseaux Sociaux.

Le graphisme va également être très important dans la création de vos publications et de vos publicités sur les Réseaux Sociaux.

LOGICIELS :

Image :  Illustrator, Photoshop, Affinity Designer, Affinity Photo

Vidéo : After Effect

RÉFÉRENCES :

Ayant choisi l’option Cinéma Audio Visuel pour le BAC, mon oeil est activement formé à comprendre et construire une image depuis que j’ai 16 ans…

Passionnée par tout ce qui se rapporte à l’image, je me suis formée en autodidacte au graphisme, notamment grâce aux tutoriels de Tuto.com.

Si les tutoriels m’ont également beaucoup apporté dans ma pratique d’After Effect, j’ai toutefois débuté mon apprentissage de ce logiciel par une formation de trois semaines chez M2i, en 2011.

Mettre en forme un contenu rédigé par vos soins ou construire un discours en partant d’une feuille blanche, toutes les options sont possibles.

Écrire pour les Réseaux Sociaux et pour Internet, c’est savoir adapter le discours de la marque au langage de ses clients. C’est également, savoir prendre en compte le SEO (dans le cas d’écriture d’articles de blog) ou savoir rédiger des argumentaires efficaces (dans le cas de création de Newsletters).

Rédiger des publications pour les Réseaux Sociaux, c’est également savoir gérer les différents types de hashtags, les appels à l’action et bien entendu savoir répondre aux commentaires laissés par vos clients.

UTILISATIONS :

Les textes sont au cœur de toutes vos communications digitales. Il n’y a pas de publications, pas de Social Ads, pas d’articles de blog, ni de Newsletter, sans Copywriting.

Les emails, et notamment les Newsletters, offrent un des ROI les plus élevés de toutes les solutions marketing. Créer des Newsletters soignées et efficaces sont donc un des principaux enjeux de votre stratégie digitale.

Vous pouvez également proposer à vos prospects des Livres Blancs (eBooks, Fiches PDF, ou autres) afin de vous construire une base de données de prospects qualifiés, puisque intéressés par votre sujet.  Leur rédaction demande du temps et doit respecter certains codes. Il peut donc être très utile de les faire rédiger (ou retravailler) par une personne extérieure à votre domaine, et qui aura le recul nécessaire à cet exercice.

Enfin, répondre aux commentaires laissés sur vos Réseaux Sociaux et sur vos articles de blog, c’est aussi savoir gérer les commentaires négatifs. Faire face à un Bad Buzz, plus ou moins important, peut faire peur… Mais en respectant certains codes et en faisant preuve d’écoute, de diplomatie, voire de fermeté polie, le problème devrait se résoudre rapidement.

LOGICIELS :

Mailing : MailChimp

Mise en page : Pages, Keynote, Affinity Publisher

Blog : Wordpress

Outils SEO

RÉFÉRENCES :

De formation littéraire, j’ai toujours aimé écrire. Je me suis formée au Copywriting de manière autodidacte, en suivant des cours en ligne (par exemple le cours « 30 Copywriting Secrets from the Best Ad Campaign of All Time » de Alan Sharpe) et en lisant des ouvrages spécialisés (comme « Augmenter le trafic de son blog » de Florence Tran).

Concernant tout ce qui se rapporte spécifiquement aux Réseaux Sociaux, je me suis formée via la plateforme OpenClassRooms et sa formation dédiée.

Enfin, j’ai obtenu le score de 898/1.000 au concours du Certificat Voltaire, le concours de référence pour l’orthographe, en France.

Je vous propose deux formes de films : les films « traditionnels » et les films « iPhone ».
 
Les films traditionnels : tournages légers avec DSLR et/ou caméra d’action.
Les films iPhone : tournés (et potentiellement montés) avec un iPhone.
 
Faire un film avec un iPhone peut sembler un peu bas de gamme, et pourtant, des réalisateurs connus, tels que Michel Gondry et Steven Soderbergh, ont déjà franchi le pas.
 
L’iPhone permet de filmer en 4K, de varier les vitesses d’enregistrement et de choisir entre le format horizontal et le format vertical.
De nombreux accessoires, tels que des micro-cravates, des lentilles additionnelles ou encore des stabilisateurs, peuvent transformer un iPhone en une petite caméra professionnelle.
 
Bien entendu un iPhone ne rivalisera jamais avec un DSLR à plusieurs milliers d’euros, mais pour une diffusion sur les Réseaux Sociaux, il reste un compromis des plus intéressants. L’iPhone offre une souplesse d’utilisation incroyable, un flux de production parfaitement adapté aux Réseaux Sociaux et une qualité d’image irréprochable.

UTILISATIONS :

Les vidéos peuvent servir de support pour les publications, les stories, les Social Ads… Dans la mesure où le format vidéo est celui qui engendre le plus fort taux d’engagement, il est conseillé de l’utiliser le plus souvent possible.

Vous pouvez présenter un nouveau produit, faire partager un de vos événements à votre communauté, réaliser un tutoriel pour faciliter la prise en main de votre produit, faire le making of d’un tournage « lourd » ou d’un shooting photo, réaliser une publicité internet, etc.

LOGICIELS :

Tournage iPhone : Filmic Pro

Montage : Premiere Pro, Final Cut X

Montage iPhone : LumaFusion

RÉFÉRENCES :

Diplômée de l’ESRA section Montage Vidéo

15 ans d’expérience professionnelle dans le montage

Certifiée des Gobelins pour leur MOOC Tourner et monter un reportage pro avec son smartphone